BIOGRAPHIE

Jeremy Gabriel est originaire de Charlesbourg, en banlieue de la ville de Québec au Canada. À la naissance, il est diagnostiqué du syndrome de Treacher Collins, qui est caractérisé par des malformations faciales et la surdité sévère. C’est à l’âge de 6 ans, alors qu’il ne savait à peine parler, que Jeremy entonne ses premières notes. À 8 ans, son histoire est révélée au public québécois alors qu’il interprète l’Hymne National Canadien au Centre Bell lors d’un match de l’équipe de hockey des Canadiens de Montréal. Jeremy enchaine ensuite les prestations à la télévision québécoise et rencontre Céline Dion à Las Vegas. Le 11 mai 2006, le jeune chanteur sourd fait une prestation au Vatican à Rome devant le Saint Père Benoît XVI. La nouvelle fait rapidement les manchettes au Canada et en Europe. Retenant l’attention d’un éditeur français.

 

Jeremy Gabriel devient le premier patient ambassadeur canadien francophone des Hôpitaux Shriners pour Enfants en Amérique du Nord lors de l’année 2012-2013. Pendant plus d’un an, il traverse l’Amérique d’est en ouest pour la promotion des œuvres philanthropiques des Shriners.

 

Aujourd’hui, Jérémy se prépare à la production d’un premier album EP de chansons originales pour livrer un message d’amour et d’espoir.

 

En octobre 2016, Jeremy Gabriel annonce la sortie de son tout premier simple « I DON’T CARE » dont la distribution est assurée par DEP ainsi que par  Believe Digital dans plus de 240 pays sur plus de 35 plateformes numériques. En moins de 48 heures,  I DON’T CARE figure déjà au TOP 200 des meilleurs vendeurs sur iTunes au Canada et a été visionné plus de 450,000 fois dans YouTube. La chanson se veut le premier extrait radio d’un album EP qui sera lancé en 2017. I DON’T CARE a été écrite par Jean Perruno et Claude Perruno de la formation JLM (connue autrefois pour avoir vendue plus de 1,5 million de copies à travers le monde  – nominée aux Juno Awards et MMVA). La pièce a été produite et réalisée au studio Sylver de Québec.

 

Après plusieurs années de travail dans le marché de la musique, le jeune homme de 19 ans nous arrive avec une voix plus mature et une chanson originale rythmée à saveur pop. La chanson parle notamment de l’acharnement dont Jeremy a dû fait preuve de son enfance à aujourd’hui. Elle évoque aussi sa force de caractère et surtout le droit à la dignité confirmé récemment par le jugement rendu par le tribunal de la Commission des droits de la personne. Jeremy n’a pour le moment bénéficié d’aucune forme de financement pour la réalisation de son album. Il compte sur son public pour l’encourager et ainsi montrer au monde que sa différence n’est pas toujours un obstacle à la réussite. La chanson se veut un immense message d’espoir.